Beaucoup de problèmes pendant le transport de colis (détérioration, casse, perte, erreur d’adressage) résultent d’un emballage mal adapté ou mal fait. La livraison est une étape cruciale pour le client, qu’il soit particulier ou professionnel, c’est la première impression qu’il retiendra de son achat auprès de votre entreprise. Voici quelques conseils pour vous aider réussir l’emballage de vos colis. Et avoir une bonne image de marque auprès de vos consommateurs

 

Pourquoi est-il si important de réussir son emballage ? – L’emballage est fait pour protéger votre marchandise jusqu’à destination ; – L’emballage est aussi le premier contact physique de votre marque avec votre client.

 

Première étape : bien choisir son emballage

Tout d’abord, il est primordial de choisir un emballage adapté afin de protéger correctement votre envoi.

Ce dernier doit être suffisamment rigide et solide pour pouvoir résister durant le transport. Jusqu’à 30 kg, une double cannelure suffit. Au-delà et jusqu’à 70 kg, optez pour une triple cannelure qualité lourde. Enfin, au-dessus de ces 70 kg, on passe à la palette et ce n’est plus pour My Flying Box.

 

💡 Pour rappel, My Flying Box fait des envois de colis jusqu’à 70kg !

 Quid des anciens emballages ?

Evitez de les réutiliser. En effet, perdant de leur rigidité un peu plus à chaque transport, les cartons usagés protègent moins efficacement vos marchandises

 

Deuxième étape : Bien caler sa marchandise

 

Une fois l’emballage trouvé, vous devez faire en sorte que le contenu de votre carton soit bien calé. C’est là que la garniture joue son rôle.

 Afin de protéger votre marchandise dans le colis, utilisez des matériaux comme : papier kraft, papier bulle, papier mousse, journal, tissu, mini-frites en polystyrène, coussins d’air ou tous autres matériaux de calage.

Si votre activité est l’économie circulaire (voir notre article sur les tendances du e-commerce en 2021) et que vous possédez toujours l’emballage d’origine de votre objet, c’est encore mieux ! Faites un geste pour la planète en l’utilisant. Si ce n’est pas le cas, aucun souci, retrouvez du matériel de protection et de calage de qualité professionnelle auprès de votre fournisseur habituel.

Dans le cas où vous auriez plusieurs objets dans un même carton, placez le plus lourd en bas de ce dernier et répartissez le reste. Veillez également à ne pas mettre deux objets fragiles en contact dans le même emballage.

💡 Sachez que la mention « fragile » est la plupart du temps inutile : le transport étant souvent mécanisé, les machines se contenteront de scanner les informations de l’étiquette de transport.

💡 De l’art délicat d’envoyer des bouteilles Les bouteilles de vin sont une des marchandises les plus concernées par les dommages. Elles doivent être placées dans des compartiments à part et dans un emballage carton pour bouteilles de vin et idéalement recommandé et/ou certifié par le ou les transporteurs. En utilisant tout type d’emballage, vous vous exposez à un risque élevé de casse et à un refus de prise en charge du remboursement de votre envoi par le transporteur.

 

Troisième étape : Bien refermer son colis

 

Un emballage bien fermé protégera mieux vos produits pendant le transport. Si vous voulez que votre colis soit fermé correctement, il est indispensable d’utiliser du gros scotch spécial emballage, le rubans adhésifs marron ou transparent de bonne qualité (le même que vous aviez utilisé durant votre dernier déménagement !). N’hésitez pas à utiliser tout type de rubans adhésifs, à condition qu’ils soient larges et solides, dans l’Ideal 5mm de largeur.

emballage de colis, la méthode en H

 My Flying Box vous recommande la méthode en H, adaptée à tout type de colis, fragile ou non : placez le ruban sur toute la longueur du carton en haut et en bas, ainsi qu’aux 4 extrémités.

Si votre colis est mal fermé et qu’il s’ouvre durant son expédition, le transporteur n’assumera en aucun cas la responsabilité de la perte ou de la casse de votre envoi. De plus, pour ne pas gêner le transport, rien ne doit dépasser : les poignées, la ficelle et le kraft sont interdits car ces éléments pourraient gêner le transport de votre colis (DPD et Colissimo refusent d’ailleurs ce type d’emballage).

 

Ça y est ! Votre carton est désormais prêt à être étiqueté et envoyé.

Dernière étape : le bordereau d’expédition

 

Pour que votre colis puisse être acheminé jusqu’à destination, il doit avoir une étiquette de transport lisible.

– Vérifiez qu’elle soit bien imprimée et bien attachée : son code barre doit être parfaitement lisible.

– Collez-la sur le dessus du colis, jamais dans un angle afin de ne pas couper le code barre.

– Retirez aussi toutes les anciennes étiquettes afin d’éviter la moindre confusion !

 

💡 L’utilisation de pochettes plastiques peut être un plus car elles garantissent la protection de votre étiquette et des documents pouvant être joints à l’envoi (factures, descriptif du contenu si besoin …). 

Si l’acheminement de votre colis est mécanisé, votre envoi est aussi manutentionné à certaines étapes… ne serait-ce qu’au moment de la livraison (nous n’en sommes pas encore au Mode de livraisons du futur en référence à notre article de blog) !

My Flying Box vous recommande d’inscrire les adresses et téléphones de l’expéditeur et du destinataire et celle de l’expéditeur sur votre colis. Dans le cas où l’étiquette se détache, ces informations permettront au transporteur de localiser le colis. Ces informations doivent être claires et lisibles. Les approximations et informations erronées ou incomplètes sur l’adresse peuvent entrainer des retards de livraison sans engager la responsabilité du transporteur.

🌍 Les alternatives éco-responsables pour vos emballages 🌍

 

Dans notre article du mois sur les tendances du E-commerce en 2021, j’évoque l’importance pour les e-commerçants de prendre un tournant éthique et durable, notamment en matière de transport et d’emballage.

Aujourd’hui, 55% des Français se disent préoccupés par le sujet des emballages en plastique, qui pèsent lourd dans le bilan carbone (Observatoire société et consommation, 2019). La plupart sont prêts à payer un peu plus cher pour des contenants écologiques. 90% des Français sont favorable aux action éco-responsable d’une entreprise et plus de la moitié des consommateurs affirment aujourd’hui que la recyclabilité, la durabilité et la biodégradabilité des emballages des colis constituent des facteurs importants dans leurs décisions d’achat.

💡 Trouvez des cartons « ajustés » aux dimensions de vos produits. En adaptant au mieux la taille de ceux-ci, vous allez réduire le poids et le volume de vos colis, réduire vos coûts de transport et diminuer votre impact carbone. Comme disait ma prof de math au collège, CQFD.

💡 Certains transporteurs facturent au poids volumétrique : le poids facturé de votre colis sera calculé sur la base de son volume et non de son poids. Dans certains cas, il est même préférable parfois d’effectuer une expéditions de 2 voire 3 colis, et d’éviter les nombreux désagréments d’un colis trop volumineux, encombrant (surcharge hors gabarit, difficulté de prise en charge par le livreur, …).

En résumé, la réussite de la livraison ne dépend pas que du transporteur mais aussi de la préparation des colis et de leur emballage (de votre côté donc) : cette préparation sera décisive quand a la confiance que vous octroieront vos clients. Plus de 70% des consommateurs considèrent que l’emballage reflète la qualité du matériel acheté et donc l’image du vendeur.