A chaque année son lot de nouveautés et l’année 2021 est attendue au tournant ! Si l’année 2020 a permis la digitalisation des commerces et les changements de comportements des consommateurs, 2021 elle, marquera un tournant dans nos modes de consommation. Focus sur les nouvelles tendances E-commerce qui nous attendent !

 

 

ROPO et DNVB (et ce ne sont toujours pas des gros mots !)

Première parmi les tendances, le ROPO (Research Online, Purchase Offline) désigne l’action de s’informer sur un produit en ligne avant de l’acheter en boutique physique.

 

Lorsque le client cherche sur Internet avant d’acheter en boutique physique, il s’appuie également sur les avis des consommateurs. Les détails du produit ne suffisent donc pas, voilà pourquoi intégrer ces avis sur les fiches produits permet d’améliorer le taux de conversion.

J’en parlais déjà dans mon article de blog « Focus sur les DNVB », de nombreuses marques ont commencé en ligne, et ouvert leur boutique physique au cours des dernières années. La plupart de ces marques numériques qui s’avancent hors-ligne vendent des vêtements : en effet, c’est une catégorie de produits où les acheteurs aiment interagir avec le produit « en vrai ».

En France, Monoprix s’est allié à Bergamotte. Tediber a envahi le Marais. Le centre commercial Carrousel du Louvre à Paris, appartenant au groupe Unibail-Rodamco-Westfield, a créé le concept-store Pyramid qui accueille 20 DNVB françaises. Une première en France (voir l’article, La genèse du projet Pyramid ) L’espace est un magasin-media, ouvert depuis le 15 octobre 2019 et fermera ses portes à la fin de l’année 2020. Pour Mehdi Dziri, directeur projet chez Fabernovel, « le partenariat entre grandes enseignes et DNVB a du sens car cela permet de créer des espaces avec une nouvelle expérience client qui crée du trafic et de toucher plus de monde qu’en étant juste sur la toile. 90% des achats se font encore aujourd’hui en magasin. » D’après l’étude de Fabernovel, l’ouverture d’un magasin physique entraîne une hausse des ventes en ligne de 37%.

 

Le télé-achat 2.0

 

Si comme moi vous êtes un fan de série alors vous vous êtes déjà exclamé en Netflix : « wow, j’adore cette veste ! ». Bonne nouvelle -ou pas pour notre portefeuille ! – nous pourrons bientôt cliquer, trouver et acheter cette belle veste directement depuis la série.
Le t-commerce, ou commerce via la télévision, n’est pas nouveau, loin de là. Rien à voir pour autant avec le télé-achat. Les premières tentatives remontent aux années 2000 mais les avancées technologiques récentes en matière de télévision connectée pourrait cependant changer la donne. Toujours est-il, qu’on a là un axe de développement possible de l’achat instantané.

Fin 2019, NBC a lancé des publicités télévisées qui relient les produits à une application pour smartphone, permettant aux téléspectateurs d’acheter ce qui passe à l’écran. Cette technologie sera bientôt directement intégrée aux « smart TV ». Au rebut les émissions de téléshopping, place au télé achat 2.0 ! Qui aurais cru que cela fasse parti des tendances E-commerce pour 2021 ! 

 

Le Boom du ReCommerce

 

Le ReCommerce, également connu sous le nom de « commerce de produits d’occasions » sera très hype l’année prochaine.
Ce phénomène est majoritairement portée par les milléniales dont les membres s’identifient comme des consommateurs conscients. 74% des 18-29 ans préfèrent acheter auprès de marques durables et les achats sur le marché du ReCommerce répondent à ce critère – une opportunité intéressante pour les marques dont on s’attend à les voir ouvrir leur propre plateforme de ReCommerce.

Le dernier exemple en date est celui de la Redoute : après sa mutation de la vente par correspondance au e-commerce, l’enseigne s’inscrit aujourd’hui dans ce concept d’économie circulaire avec sa plateforme La Reboucle. Un particulier peut désormais vendre ou acheter des produits dit « vinted », qu’ils aient été achetés sur le site La Redoute.fr ou non.
« Ça fait un moment que l’on y réfléchissait mais après le premier confinement, on a décidé d’accélérer ce projet », confie Amélie Poisson, directrice marketing, marque et relation client à La Redoute.

 

Toujours plus d’éthique

 

L’éthique… l’éthique… l’éthique sera le mot d’ordre en 2021.

Les consommateurs demandent de plus en plus d’écoresponsabilité et d’éthique de la part des commerçants. La transparence et l’empreinte carbone sont aujourd’hui devenus des sujets importants, et doivent être mis en avant pour espérer toucher une clientèle de plus en plus impliquée.
La responsabilité écologique du E-commerçant ne passe pas seulement par les produits vendus et leur processus de production, mais également par la livraison. Les moyens de livraison ne sont effectivement pas tous égaux face à l’éco-responsabilité, et certains d’entre eux sont moins engagés que d’autres. L’écoresponsabilité devient un enjeu citoyen et représente un tournant dans nos modes de vie. Dans son article de blog sur Les engagements RSE du transport, My Flying Box recense les préoccupations environnementales des transporteurs express mais aussi locaux.

 

Entre réalité augmentée et réalité virtuelle

Parmi toute les tendances en E-Commerce, nos favorites chez My Flying Box sont :

La réalité augmentée (ou RA) est une technologie qui permet d’intégrer des éléments virtuels en 3D (en temps réel) au sein d’un environnement réel. Le principe est de combiner le virtuel et le réel et donner l’illusion d’une intégration parfaite à l’utilisateur.

Exemple de la réalité augmentée chez ShopifyAR :

 

La réalité virtuelle (ou VR) quant à elle, est une expression qui désigne les dispositifs permettant de simuler numériquement un environnement par la machine (ordinateur). Selon les technologies employées, elle permet à l’utilisateur de ressentir un univers virtuel par le biais de ses différent sens : la vue le plus souvent mais aussi le toucher, l’ouïe, l’odorat. Il s’agit donc de faire vivre une expérience d’immersion au client.

 

Les acheteurs ne pouvant plus se rendre en magasin durant les divers confinements, couvre-feux, ou ne souhaitant pas arpenter les rayons un masque sur le nez se tournent sur les sites en ligne : les grandes enseignes peuvent alors tirer parti de la technologie de Réalité Augmentée pour combler le fossé entre le numérique et le physique.

Si des marques comme Ikea ont déployé une expérience d’achat en Réalité Augmentée, ce n’est plus réservé aux grands acteurs du marché. Shopify a lancé « Shopify AR », une boîte à outils facile à utiliser qui permet aux entreprises de créer leurs propres expériences afin de présenter leurs produits à sa communauté. L’enseigne rapporte que les interactions avec des produits ayant un contenu AR ont un taux de conversion 94% plus élevé que ceux sans AR.

Il faut donc s’attendre à ce que les marques tirent profit des capacités de la Réalité Augmentée en 2021 – et à ce que davantage d’acheteurs recherchent cette fonction pour prendre des décisions d’achat.

 

SoLoMoCo (non, toujours pas de gros mots !)

 

Parmi les autres tendances E-commerce, le SoLoMoCo. Ce nom digne d’une créature sortie d’un Star Trek ou Star Wars (au choix selon vos goûts) est un acronyme pour Social Local Mobile Commerce et regroupe les interactions par le biais des smartphones. Les entreprises peuvent proposer des promotions personnalisées accessibles par smartphone dans une zone géographique limitée, avec la possibilité de partage grâce aux réseaux sociaux. Le SoLoMoCo permet ainsi de capter l’attention d’un client potentiel mobile à proximité d’une zone de vente.

Imaginez, vous vous promenez sur l’Avenue Jean Medecin à Nice, votre smartphone sonne. Il s’agit d’une notification vous informant des dernières promotions de votre magasin préféré qui n’est qu’à quelques mètres de vous.

Avec la généralisation des usages de smartphones, du web et des réseaux sociaux, le SoLoMoCo est devenu un outil indispensable dans toute stratégie de marketing digital.

 

Le Social selling toujours plus populaire

 

Tout part d’un constat : 1 quart des Français est prêt à réaliser ses achats sur un réseau social.

Le social selling, nouveauté du E-commerce : vous en avez probablement déjà entendu parler, mais n’êtes pas forcément sûr de savoir ce que c’est. Est-ce un gros mot ? (Non.) un personnage de Fortnite ou Call of ? (Non, c’est complètement différent.) Dans ce cas, qu’est-ce que le social selling ? En fait, c’est l’art d’utiliser les Tik Tok, les Discord, les Fb, les Twitter, les Linkedin, les Instagram et autres… pour trouver des prospects, partager/échanger avec eux, les comprendre et les accompagner. Il s’agit d’une approche moderne pour créer de la proximité avec de potentiels nouveaux clients. Votre marque constitue alors leur premier choix intuitif et inconscient lorsqu’ils seront prêts à acheter.

 

En résumé, cela vous permet de faire la promotion de vos produits via d’autres médias :

💥 Installez une boutique sur Facebook
💥 Étiquetez vos produits Instagram
💥 Utilisez le « swipe up* » dans vos stories
💥 Transformez votre page Instagram en boutique
💥 Présentez vos produits sur Twitter avec un lien direct vers leurs fiches
*lien cliquable depuis une story. Seul problème, ce paramètre est uniquement réservé aux comptes qui comptabilisent plus de 10 000 abonnés.

 

En conclusion, vous l’aurez compris, les tendances E-commerce de 2021 porteront sur

1- Vos engagements éthiques ;
2- La séduction du client et son expérience d’utilisateur ;
3- La fidélisation de votre marque sur ses réseaux préférés

Les principaux changements à venir dans l’univers digital présentés dans cet article nous montre à quel point il faudra être créatif en 2021.

Et vous, quelles tendances E-commerce vous semblent pertinentes pour 2021 ? En Avez-vous déjà appliqué à votre boutique en ligne ?